La sophrologie et le post-partum

Publié par louatil le

La sophrologie et le post-partum

Qu’est ce que le post-partum ? Quelles en sont les difficultés pour les mamans ? La sophrologie peut-elle accompagner les femmes durant cette période si particulière ? Je vous parle dans cet article du post-partum et de mon regard en tant que sage femme et sophrologue spécialisée en périnatalité.

Le post-partum, c’est la période qui suit la naissance d’un bébé. Cette période est d’ailleurs souvent source de difficultés pour les mamans. Il peut s’agir de difficultés physiques (changements corporels, douleurs au niveau de la poitrine ou du périnée, fatigue…), et/ou émotionnelles (doutes sur ses capacités à être une bonne mère, troubles du lien avec son bébé, équilibre mère/femme…).

  • On appelle baby blues la chute hormonale qui touche environ 8 femmes sur 10 quelques jours après la naissance. Il se caractérise par une hausse du stress, de l’irritabilité, des sautes d’humeur. Ce baby blues est souvent passager, il s’en va de lui même dans les jours qui suivent.
  • La dépression du post-partum, en revanche, se manifeste à tout moment durant la première année qui suit l’ accouchement. Elle dure plus longtemps et a des conséquences bien plus néfastes. Elle touche chaque année 10 à 20% des femmes en France !

Les symptômes de la dépression post-partum varient selon les femmes, mais les plongent dans une grande détresse. Elles peuvent ressentir une profonde tristesse ou une extrême anxiété sans raison apparente, un sensation d’épuisement permanent, ou encore une culpabilité excessive à l’idée d’être une mauvaise mère. Ces femmes ont également des difficultés pour établir un lien avec leur bébé, et se sentent incapables de s’en occuper correctement. Elles présentent dès lors un désintérêt pour les activités de leur vie quotidienne, une profonde lassitude avec l’impression que la situation ne changera jamais (source : naitreetgrandir).

Mon regard en tant qu’ancienne sage-femme sur le post-partum

J’ai accompagné de nombreux couples lorsque j’étais sage-femme, et la préparation à la naissance est surtout axée sur la gestion de la douleur lors de l’accouchement. En réalité, les couples sont souvent peu informés sur le retour à la maison avec leur bébé ! De même, alors que les femmes sont au centre de l’attention durant leur grossesse via de nombreux rendez-vous, elles sont seules et démunies en post-partum. Vers qui se tourner pour parler de leurs difficultés ?

La société véhicule l’image d’une maternité qui doit être heureuse. Les jeunes mamans doivent tomber immédiatement amoureuses de leur bébé, ne jamais se plaindre ou évoquer leurs difficultés. Heureusement, de plus en plus de mères commencent à en dévoiler les coulisses pas toujours roses, et les langues se délient (allez lire cet article sur les dénonciations du séisme qui suit l’accouchement). Maintenant, on reconnait qu’il est normal de parfois éprouver des regrets de s’être lancée dans cette aventure, ou de ne pas se sentir heureuse ou épanouie !

Les bienfaits de la sophrologie durant le post-partum

J’accompagne les jeunes mamans en sophrologie afin de leur donner les outils pour :

  • Se recentrer sur soi-même. Pour pouvoir prendre soin des autres et de son bébé, il faut avant tout savoir prendre du temps pour soi.
  • Lâcher-prise par rapport aux conseils de son entourage. Je ne cesserai jamais de le dire, il n’y a pas qu’une seule bonne façon de s’occuper de son bébé ! Il s’agit alors d’écouter son instinct et de s’adapter à son propre rythme et à celui de son bébé. Il est primordial de prendre du recul face aux recommandations autour de soi.
  • Nouer un lien avec son bébé. Le coup de foudre pour son bébé n’est pas toujours automatique, et c’est normal ! Il ne faut pas culpabiliser de prendre le temps de rencontrer et découvrir ce petit être.
  • Retrouver un sommeil de qualité. Le sommeil d’un bébé peut mettre du temps à se réguler, tout comme celui des mamans qui est souvent très perturbé durant cette période. J’aide les femmes à s’adapter à ces changements, et retrouver un sommeil réparateur.
  • Accepter les changements de son corps. Une grossesse dure 9 mois, et il faut bien autant de temps voire plus au corps pour s’en remettre ! Le corps d’une femme qui a eu un bébé ne peut plus être le même car il a accueilli la vie ! Ces changements, il faut donc les accepter afin d’être plus épanouie dans son corps.
  • Avoir confiance en ses capacités de mère. J’aide les femmes à retrouver une bonne estime d’elle dans ce tout nouveau rôle, et à trouver un équilibre avec leur vie de femme !

Vous avez des questions concernant les bienfaits de la sophrologie durant le post-partum ? N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus. Lisez également mon article précédent sur les outils qu’on utilise lors d’une séance de sophrologie !

Catégories : Par défaut