La sophrologie pour se préparer mentalement à un oral

Publié par FF380052 le

Sophrologie oral

La sophrologie pour se préparer mentalement à un oral

Pourquoi certaines personnes ont-elles si peur de parler devant les autres ? Comment vaincre le stress d’une présentation à l’oral ? Je vous parle dans ce nouvel article de blog des bienfaits de la sophrologie pour se préparer sereinement à un oral, en visio ou dans mes cabinets sur Grenoble et Meylan.

Les difficultés de parler à l’oral

Les symptômes d’un mal-être à l’oral

Gorge serrée, bouche sèche, mains moites et qui tremblent, bégaiement, … être mal à l’aise lors d’une prise de parole à l’oral c’est une situation plutôt fréquente : parler à l’oral devant un plus ou moins large public est d’ailleurs source de grandes appréhensions pour beaucoup de personnes ! Cela peut même se transformer en glossophobie pour certains, et devenir très handicapant au quotidien dans la vie professionnelle ou privée.

Des situations fréquentes

Malheureusement, les situations où nous devons prendre la parole en public ne manquent pas :

  • Etudes scolaires : présenter un exposé, réciter une poésie, se faire interroger au tableau, passer une épreuve du baccalauréat,
  • Etudes universitaires : avoir une soutenance de mémoire ou de thèse devant un jury, présenter des exposés, …
  • Monde du travail : aller à un entretien d’embauche, organiser une réunion d’équipe, animer une formation ou un séminaire, …
  • Loisirs : passer une audition, participer à une compétition sportive, chanter dans un spectacle, faire un discours dans un mariage …

Des événements de la vie professionnelle ou privée peuvent ainsi se transformer en vrai calvaire pour les personnes qui ont peur de parler en public, surtout si les enjeux de la prise de parole sont importants pour la suite de leur carrière professionnelle, car cela rajoute une pression supplémentaire !

La peur de parler à l’oral

Il peut d’agir de la peur de se ridiculiser, de se tromper, de bégayer, de rougir, de perdre ses moyens, de trembler, de pleurer, de faire une crise d’angoisse … la peur du jugement des autres est souvent le principal frein à une prise de parole sereine ! Heureusement, on ne demande pas aux personnes devant prendre la parole d’être de grands orateurs, et avec quelques outils pour gérer le stress on peut même se sentir à l’aise à l’oral, et se découvrir un talent caché 🙂

Les bienfaits de la sophrologie pour se préparer à son oral

Se préparer mentalement

Une bonne préparation mentale est souvent la clé d’une préparation réussie, c’est quelque chose de maintenant très reconnu dans le domaine sportif par exemple. Elle s’avère également indispensable pour se préparer à un événement dans d’autres cadres, comme celui d’une présentation à l’oral.

Des étapes clés 

Je conçois aux personnes qui me consultent en visio ou dans mes cabinets sur Grenoble et Meylan des accompagnements personnalisés à leurs besoins, leurs objectifs, qui passent souvent par ces étapes :

  • Chasser les tensions, le stress, la peur : ce sont des outils destinés à réduire le stress lorsqu’on pense à l’événement qui se rapproche, voire juste avant l’oral si besoin.
  • Construire sa bulle de calme, de concentration : se mettre dans de bonnes dispositions est essentiel, pour cela la construction d’une bulle dans laquelle on se sent bien, en confiance et détendu est un outil très efficace.
  • Gérer une crise d’angoisse : l’objectif est bien sûr d’utiliser des outils de sophrologie qui permettront de réduire le risque de se retrouver paralysé juste avant ou pendant une présentation à l’oral, mais le fait de savoir qu’en cas d’angoisse on possède également des outils pour amoindrir une crise est quelque chose de très rassurant !
  • Renforcer sa confiance en soi : être conscient de son potentiel est l’une des clés pour se sentir à l’aise à l’oral ! Des exercices autour de ses capacités, des fiertés qu’on a déjà eu dans sa vie permettent de renouer avec sa confiance et son estime de soi, pour se sentir capable le jour J !
  • Booster sa motivation : bien sûr, la finalité de la prise de parole est importante à prendre en compte car un oral peut avoir un impact non négligeable sur le reste d’un parcours universitaire ou professionnel. Renforcer sa détermination permettra d’aborder l’événement à venir avec plus d’enthousiasme et d’intérêt.

Les outils utilisés en sophrologie

Je propose au cours de ces séances des visualisations (j’ai écrit à ce sujet un article ici) qui permettent de travailler autour de ces thèmes, et de se projeter de manière positive à différents moments de l’événement (juste avant, pendant l’oral, après …) pour faire prendre conscience à la personne qu’il est tout à fait possible de s’en sortir sereinement, et même d’y prendre du plaisir !

Quand commencer à se préparer ?

Dans l’idéal, il s’agit de débuter un accompagnement en préparation mentale au moins deux mois avant la date de l’événement, afin de prendre le temps d’installer et de s’approprier les outils. Parfois on manque de temps, et à ce moment là on se voit jusqu’à deux séances par semaine pour rattraper le retard. Souvent, plus on s’y prend tôt pour se préparer à un oral (surtout s’il a une importance capitale pour la suite de son parcours et qu’on se sait peu à l’aise en public) et meilleure sera l’intégration des outils !

Retour d’une patiente qui s’est préparée sereinement à son oral

J’ai envie de parler en guise d’exemple du parcours d’une jeune femme, qui est venue me voir pour pouvoir se préparer à un oral de fin d’études. Cette femme se décrivait comme peu à l’aise à l’idée de parler devant les autres, même en petit groupe.

Les symptômes de cette jeune fille

Elle ressentait dans ces moments-là une montée d’angoisse qui se caractérisait dans son cas par :

  • une sensation de chaleur au niveau de sa tête
  • des crispations dans tout le corps, des crampes au niveau du ventre
  • une respiration accélérée, le coeur qui bat plus vite
  • une sensation de malaise général
  • une incapacité à contrôler ses mots.

Des crises d’angoisse

Avant de venir me consulter elle avait eu un oral dans le cadre d’une présentation d’un travail en classe, et avait fait une crise d’angoisse (vous pouvez d’ailleurs lire ici mon article de blog sur les crises d’angoisse). De peur que cela se reproduise, elle a décidé de se tourner vers un accompagnement en sophrologie.

Notre accompagnement ensemble

Après un premier entretien d’une heure et demie afin de mieux cerner ses besoins et apprendre à la connaître pour établir un accompagnement totalement personnalisé, sur mesure, nous nous sommes vues au rythme d’une séance d’une heure par semaine afin de pouvoir la préparer à l’oral qui se rapprochait.

S’entraîner chez soi

Pour prolonger les bienfaits de nos séances au cabinet, elle s’est entraînée à reproduire les exercices chez elle afin de bien se les approprier, et enfin le jour J est arrivé ! L’entraînement chez soi est en effet primordial pour cheminer vers son objectif, en utilisant les outils proposés en séance régulièrement dans son quotidien pour que les gestes et mécanismes de pensées puissent devenir des automatismes (voir ici mon article sur l’importance de l’entraînement en sophrologie).

Le jour J de l’oral

Et enfin le jour J de l’oral est arrivé ! Je suis toujours ravie d’avoir des nouvelles de mes patients pour savoir comment s’est passé l’événement pour lequel je les ai préparé (accouchement, entretien d’embauche, compétition sportive, oral, permis de conduire, concours …). Voici le mail qu’elle m’a écrit quelques jours après son oral :

Bonjour Camille, 

Nous venons de passer notre oral et cela s’est bien passé ! Je voulais vous remercier pour tout car j’ai pu gérer mes inquiétudes et doutes avec vos exercices ! J’ai même été pleine d’assurance durant l’oral, à l’aise avec le jury, ce qui ne m’était jamais arrivé ! Nous avons eu de bons retours, je vous envoie quelques photos de notre rendu 😉

Prendre la parole sereinement

Je le rappelle, l’objectif d’une préparation mentale n’est pas de garantir la réussite d’un événement (je ne suis pas en mesure de travailler ou de m’entraîner à la place de mes patients !), mais plutôt de proposer des outils pour pouvoir passer une épreuve en se sentant confiant, au top de ses capacités ! Dans le cas de cette jeune fille la préparation mentale a porté ses fruits, puisqu’elle n’a pas refait de crise d’angoisse et cerise sur le gâteau : elle a même pris du plaisir à parler devant le jury, et j’ai été ravie d’avoir quelques photos d’elle en train de présenter le fruit de son travail !

Au plaisir de vous rencontrer et de vous accompagner dans votre préparation mentale,

Camille

Vous avez des questions concernant mon parcours de sage-femme, l’hypnose, ou bien la sophrologie ? N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus. Lisez également mes articles précédents sur :

Sophrologie oral

Catégories : Par défaut